Nous suivre :

image_article

Déménagement de dernière minute : comment retrouver rapidement un nouveau logement ?

Résultats tardifs de concours ou d’examens pour les étudiants, imprévus personnels et professionnels pour les actifs ; nombreux sont les aléas de la vie qui peuvent amener une personne à un déménagement de dernière minute. Les implications économiques, physiques et administratives d’un déménagement conjugué aux impératifs de dernière minute peuvent être une importante source de stress. Stocketmoi a analysé pour vous les potentielles solutions qui s’offrent à vous en cas de déménagement imprévu en prenant en compte l’accessibilité, le prix et les détails pratiques du quotidien. Trouver un logement rapidement et efficacement sans se précipiter, c’est possible !

1. Les foyers étudiants 

Qu'il s'agisse d'un établissement du Crous ou d'un établissement privé, les places en foyers étudiants sont très rapidement pourvues. Le processus d'attribution des places est long : pour espérer décrocher un logement dans un foyer, il faut anticiper. Les foyers sélectionnent sur des critères spécifiques comme la distance du foyer familial avec le lieu des études ou le revenu des parents. De plus, la demande de logement est largement supérieure à l’offre. Vous pouvez cependant vous renseigner à la dernière minute pour savoir s'il y a eu des désistements. Nous vous conseillons de ne pas tout miser sur cette option, mais de prendre la peine de vous renseigner, au cas où. Un coup de chance pourrait vous permettre de trouver rapidement une chambre à un prix abordable.

 
2. La chambre chez l’habitant

La location de chambre chez l’habitant est une des solutions qui épousent le mieux les exigences d’un déménagement inattendu. C’est une formule qui séduit généralement les étudiants car il s’agit une bonne stratégie pour allier un prix abordable et un grand espace de vie comme une maison ou un grand appartement. De plus, contrairement aux demandes de foyer, la relation se fait de particulier à particulier, via des plateformes qui optimisent la facilité et la clarté de communication entre les deux parties. La procédure ne passe donc pas par des intermédiaires, ce qui la rend plus rapide.

A noter que la chambre à louer se distingue de la chambre d’hôte, qui a plus une visée ponctuelle, saisonnière ou touristique, et qui s'accompagne d'une prestation de services (petit-déjeuner, activités...). Dans le cadre d'une location de chambre chez l'habitant, le bail peut durer plusieurs mois.

La particularité de ce genre de formule est la cohabitation entre le propriétaire et le locataire. Ils sont amenés à partager certaines pièces communes, bien que le locataire puisse aussi disposer de pièces indépendantes comme la salle de bain ou la cuisine. Il faut donc étudier en amont la compatibilité de vos habitudes et de votre mode de vie avec ceux du propriétaire pour éviter les potentiels conflits ou tensions. Il peut par exemple y avoir des divergences d’horaires entre un étudiant et un actif qui travaille le week-end.

 
3. La colocation

La colocation est une autre solution pertinente en cas de déménagement imprévu. Cette formule ressemble à la location de chambre chez l’habitant, dans le sens où elle consiste à cohabiter avec une ou plusieurs tierces personnes. Les avantages et inconvénients sont par conséquent similaires à ceux de la location de chambre chez l'habitant, l'avantage principal étant le loyer plus abordable et les charges divisées. 

Comme pour la chambre à louer, des plateformes numériques proposent de mettre en lien des individus qui souhaiteraient se mettre en colocation dans la même ville. Cela permet de mettre rapidement en relation des particuliers qui ont un besoin de retrouver un logement en urgence.


On peut cependant distinguer la colocation de la chambre chez l’habitant de plusieurs façons :

-   la colocation se fait généralement en appartement dans le centre-ville, ce qui est pratique pour tout ce qui est lié à la vie étudiante : les études, les sorties, les courses, etc. ;
-   la colocation se fait très souvent entre étudiants, ce qui suppose des habitudes et des rythmes de vie plus similaires et donc compatibles, notamment en soirée.

Après la signature de leur bail avec le propriétaire, les colocataires disposent tous des mêmes droits et devoirs vis-à-vis du bailleur. Les colocataires peuvent aussi percevoir les aides au logement comme l’aide personnalisée au logement et l’allocation de logement à caractère social.

 
4. Le logement contre services

Le concept est simple : le locataire occupe une pièce du logement d'un particulier (appartement ou maison), ou un logement indépendant. En échange, il apporte une aide au propriétaire dans les tâches du quotidien comme les courses, le ménage, la garde d’enfant, le jardinage ou encore des cours particuliers. Les services demandés sont généralement évalués sous la forme de quotas d’heure de travail. Le logement contre services est donc une solution qui se présente lorsque l’on a plus de temps et d’énergie à revendre que d’argent.

Pour trouver rapidement une formule comme celle-ci, il existe des plateformes de mise en relation de propriétaires et locataires, comme Roomlala, qui proposent spécifiquement un service pour ce type de situation. L'offre varie selon la ville où vous recherchez un logement, mais elle se renouvelle toute l’année. Il s'agit donc également d'une solution à envisager pour une recherche de logement de dernière minute.


5. Le logement intergénérationnel

On peut définir le logement intergénérationnel comme un projet de vie en habitat groupé de personnes seules ou en couples, avec ou sans enfants, appartenant à des générations ou classes d’âges différentes, dont au moins une génération de personnes dites « âgées ».

Cette formule permet, comme le logement contre services, de contourner des contraintes comme le prix en privilégiant une entraide mutuelle. Là aussi, cette formule implique, à défaut d’avoir les moyens financiers, d’avoir du temps et de l’énergie disponible en plus des études et de la vie personnelle.

Le logement intergénérationnel prend généralement la forme du logement intergénérationnel étudiant : un senior loge un étudiant gratuitement en échange d'un service rendu. Cette formule permet aux personnes âgées de résoudre combler une éventuelle solitude et d'être aidées dans des tâches devenues difficiles au quotidien. Les étudiants, quant à eux, bénéficient d'un faible loyer ou n'ont même aucun loyer à payer.

Les rencontres entre les étudiants et les seniors sont organisées par des associations de logement intergénérationnel. Elles assurent le rôle d’intermédiaire pour réunir toutes les conditions nécessaires à une cohabitation harmonieuse. Pour que les démarches aillent encore plus vite, vous pouvez encore une fois passer des sites de mises en relation tels que Roomlala.


By Stock&moi

Source image Roomlala





Publié le 29/05/2017

Partagez cet article